Situé dans un cadre de rêve, face à la Saône, l’hôtel Novotel Lyon Confluence s’est imposé en quelques années comme l’un des établissements les plus attractifs de la ville. Son ouverture en 2012, combinée à celle du pôle de commerce et de loisirs, a donné un second souffle à l’essor du quartier, aujourd’hui pleinement entré dans le cœur des Lyonnais par son côté moderne et branché. L’enjeu était de taille, et le groupe Accor a choisi pour le relever un homme habitué aux grands défis hôteliers. Entré comme réceptionniste de nuit, en 1986, à l’hôtel Mercure Toulouse Saint-Georges, Thierry Roussel a rapidement fait les preuves de sa capacité à diriger des établissements en plein renouveau. Après une première expérience à l’aéroport de Bordeaux, il rejoint les rives de la Grande Bleue pour relancer le Novotel de la Grande-Motte, avant de prendre en main les destinées de ceux de Dijon, tout juste rénové, puis de Lyon, flambant neuf. Où son audace et sa force de travail n’ont pas manqué de porter leurs fruits, avec à la clé une fréquentation à la dimension inédite à Lyon.

Comment se porte le Novotel Lyon Confluence ?
Il se porte bien, très bien même : notre activité est en forte croissance pour la troisième année consécutive. Nous sommes bien au-delà de notre business plan de départ, en particulier grâce à l’extension de nos salles de réunion réalisée en 2018 et l’ouverture d’un accès direct au pôle de commerces et de loisirs de Confluence. Résultat, notre taux d’occupation a battu des records en 2017 et 2018.

Au-delà de la qualité de votre offre, à quoi devez-vous ce succès ?
Nous bénéficions d’abord du dynamisme économique et touristique de la ville, dont les équipes ont effectué un gros travail ces dernières années, avec presque toutes les semaines des événements majeurs susceptibles d’attirer du monde. Nous profitons également de l’essor du quartier de Confluence, qui après avoir longtemps essuyé des critiques est le nouveau quartier tendance de Lyon. Nous sommes aussi très proches de lieux très attractifs, à l’image du musée des Confluences, du Centre Commercial, de la Saône avec le Vaporetto, de la Presqu’Île…

Quelle est la part de votre activité d’affaires ?
Elle représente environ 60% de notre activité. C’est l’une de nos particularités : le tourisme de loisirs vient appuyer le tourisme d’affaires, et non l’inverse comme souvent. Nous sommes dans un quartier très attractif sur le plan économique : la demande en matière de séminaire hébergé y est très forte, et nous pouvons y répondre pleinement depuis l’ouverture de nos nouveaux espaces réceptifs.

Quels sont les atouts que vous faites valoir à votre clientèle d’affaires ?
Directement connecté au centre commercial, l’hôtel, qui se distingue déjà par son architecture impressionnante, jouit d’une situation exceptionnelle, avec sa terrasse donnant sur la Saône. Nous l’avons conçu comme un véritable lieu de vie, avec son bar central, le Gourmet Bar, où l’on peut boire un verre, s’amuser, écouter un concert de jazz… Les concepts que nous développons, comme les soirées MIXXX ou Groove Side Story, ajoutent certainement à l’image.

Quel type de prestations proposez-vous ?
Notre cible principal est le séminaire hébergé ou non hébergé, avec réunions de travail, déjeuner, dîner… 80% de notre activité d’affaires a pour cadre les salles de réunion, soit six salles de 370 m2 en tout, dont une grande de 180 m2 capable d’accueillir 120 personnes en format théâtre. Mais nous accueillons également, entre l’espace foyer, la grande salle du restaurant et la terrasse, d’autres événements type afterworks ou cocktails dînatoires.  À travers l’association Confluence Events, qui regroupe les acteurs événementiels du quartier, nous sommes aussi en mesure de compléter nos offres avec des activités incentive en extérieur ou intérieur, comme des escape games, des parcours immersifs ou des dîners en bateau…

Quel est le profil de vos clients ?
Nous recevons une clientèle européenne, voire internationale, sur des formats allant de la grand-messe de groupe au simple comité de direction. Nous avons ainsi l’habitude de recevoir les équipes de grands groupes ayant leurs sièges ou d’importantes antennes dans la région, tels Sanofi, Total, Eiffage, Plastic Omnium, Engie…

Quelles sont vos projets de développement ?
Notre priorité est de poursuivre la croissance de notre activité séminaire sur les périodes faibles : l’hiver, les débuts de semaine… Nous voulons proposer des offres spécifiques pour accroître notre attractivité et capter des clients sur les périodes où la demande est moins importante. C’est l’une des raisons pour laquelle nous avons renforcé notre pôle commercial, composé aujourd’hui de trois personnes. Nous souhaitons aussi continuer à être présent sur des événements comme le salon Séminaire Business Events. Notre objectif est d’être toujours plus crédibles dans la qualité de la prestation offerte, pour devenir une véritable référence à Lyon et dans la région. On travaille tous les jours pour cela.

Propos recueillis par Philippe Frieh

www.accorhotels.com/fr/hotel-7325-novotel-lyon-confluence/index.shtml