Rencontre avec… Emmanuel Visentin, directeur d’Aintourisme

Nommé directeur d’Aintourisme il y a deux ans, Emmanuel Visentin assure également la direction du Parc des Oiseaux à Villars-les-Dombes et d’Ainterexpo à Bourg-en-Bresse.
Agence de développement touristique du département, Aintourisme emploie 18 collaborateurs avec trois missions essentielles : accompagner les acteurs du tourisme, qu’ils soient privés ou publics ; concevoir la communication de l’activité touristique du département ; gérer les ventes pour les groupes.
En 2016, l’agence a publié un livre blanc du tourisme de l’Ain pour la période 2016-2021.
Objectif ? Définir les moyens mis en œuvre, avec les acteurs publics et les professionnels du tourisme, pour faire de l’Ain une véritable destination mieux connue et reconnue à l’échelle nationale voire internationale. Une ambition dans laquelle le tourisme d’affaires tient toute sa place.

Explications.

Le tourisme d’affaires constitue-t-il une cible majeure pour Aintourisme ?
Oui, de plus en plus… et pour la première fois ! Jusqu’à présent, nous avions l’image d’un département agricole et industriel coincé entre Lyon et Genève. Désormais, nous avons la volonté de profiter de ces spécificités en misant sur la densité importante d’acteurs économiques implantés aux frontières de deux grandes métropoles à fort potentiel.

Concrètement, quels sont vos atouts ?
La gastronomie, la nature, le bien-être et notre richesse patrimoniale. Nous avons aussi une position géographique stratégique, avec des sites très faciles d’accès via deux aéroports à proximité (Lyon-Saint Exupéry et Genève-Cointrin), un réseau autoroutier dense et deux gares TGV. Enfin, nous disposons sur notre territoire d’équipements de grande envergure à l’instar d’Ainterexpo et d’opérateurs à forte valeur ajoutée comme Georges Blanc, H3S à Hauteville, Jiva Hill dans le Haut-Jura, le secteur de Divonne ou le Parc des Oiseaux à Villars-les-Dombes. Notre offre en matière de golfs a également peu d’équivalent.

Dans ce contexte, qu’elle va être le rôle d’Aintourisme ?
Animer ce vaste réseau d’acteurs économiques qui se sont tous engagés sur une charte clairement établie. Dans ce cadre, nous avons mis en ligne notre propre site web dédié au marché du tourisme d’affaires, www.ain-business.com. Avec ce réseau, on va aussi engager des actions pour optimiser notre qualité d’accueil et nos opérations de communication pour renforcer l’image de l’Ain sur ce marché porteur.

Quels sont les prochaines grandes échéances en 2018 ?
Nous allons notamment accueillir le 125e congrès national des sapeurs-pompiers à Ainterexpo. Plus de 50 000 personnes sont attendues du 25 au 29 septembre à Bourg-en-Bresse.

Et à plus long terme ?
Plusieurs projets d’envergure sont en gestation. Au Parc des Oiseaux,  on prévoit ainsi à l’horizon 2020 la création d’une salle de 360 personnes qui viendra s’ajouter aux quatre salles existantes capables d’accueillir jusqu’à 100 personnes chacune, avec la possibilité d’organiser un séminaire au cœur de la nature. Le site d’Ainterexpo, lui, a été récemment rénové et agrandi. Il arrive à maturité, ce qui laisse de belles perspectives de croissance sur ce marché du tourisme d’affaires

Propos recueillis par Pascal Auclair