Covid et événementiel : Comment se réinventer ?

Conférence digitale interactive Sharing For the Future, vendredi 29 janvier.

Cette conférence organisée par le Cluster Montagnes et le Master Sest a réuni autour d’une table ronde différents acteurs de l’événementiel.

Il en ressort que même si la crise a sidéré tout le monde en mars 2020, elle a été aussi un formidable catalyseur de mutations, dont la digitalisation des pratiques du secteur !

La digitalisation de l’événementiel !

Selon Cédric Onillon «agence Lully », la première mutation est la digitalisation : Actuellement, il faut proposer de l’événement full digital et les agences événementielles sont devenues des producteurs tv !
Avec le recul des quelques mois d’utilisation, on peut se rendre compte que le digital présente des atouts :

  • Réduction des coûts des événements (moins de transport, de frais etc..).
  • Mise en avant d’un contenu premium avec un message plus efficace, pertinent, qui sera réutilisable ensuite.

Cependant, des faiblesses technologiques sont à pointer, et l’interaction distanciée empêche le partage, ne générant donc plus aucun plaisir. Une full digitalisation est compliquée, il faut quand même maintenir le lien social. L’hybridation est incontournable, réclamée par les salariés et les directeurs. Les petits fours et la coupe de champagne reviendront car c’est important. Les émotions ne se digitalisent pas !

Nicolas Alarcon, de l’agence « Déplacer les montagnes », spécialiste dans l’organisation et l’aménagement de salons, travaille sur de nouvelles solutions : des salons en plein air comme Alpeshome à Meribel, avec la mise en place d’outils (bornes de comptage ou gel naturel) qui rassureront aussi bien les autorités que les visiteurs.

Tous ces outils doivent faire partie d’un protocole sanitaire commun à tous, qu’il faut mettre vite en place.

Les salons ne vont pas disparaître au profit de stands et rendez-vous digitaux. Nous pouvons affirmer qu’en BtoB, le présentiel reste nécessaire à la relation clients et pour attirer de nouveaux contacts, ce qui n’est pas encore possible avec le digital.

Un événémentiel plus responsable, plus écologiste !

La deuxième mutation majeure est environnementaliste. C’est un nouvel enjeu pour le secteur de l’événementiel post-Covid, qui sera soit « responsable » soit boycotté. En effet, les nouvelles générations sont attachées au développement durable. Il y aura donc des jugements de valeur, des refus de participation à des événements si le RSE n’est pas pris en compte. Il est indispensable de réduire les émissions de CO2 dans toutes les manifestations.

Retour sur la conférence Sharing for the futur par Cluster Montagne

Or, ce qui dégage le plus de C02 lors d’un événement, c’est souvent le déplacement des participants. La digitalisation est une réponse à ce problème. Surtout pour les congres internationaux, et similaires.
La crise profite au RSE. Le monde de l’événementiel travaillait déjà dessus, mais la tendance s’est accélérée.  Nicolas Alarcon, par exemple, dans sa démarche environnementale, ne veut plus travailler avec des stands jetables et réutilise tout le matériel. Il refuse également de poser des moquettes lors des salons car ceci n’est pas en adéquation avec sa logique de développement durable.

L’événementiel : un business Phygital !

 

Pour conclure, Frédéric Rochex « Agence Insight Outside »  souligne très justement qu’une nouvelle équation arrive dans les métiers de l’événementiel : Physique + digital = PHYGITAL.

Notre secteur est certes le plus impacté, nous avons été les premiers arrêtés et seront les derniers à repartir. Mais le besoin de se réunir est là ! Et dès que les rencontres seront à nouveau possibles, tout le secteur va redémarrer à fond.  La crise liée au Covid a mis en avant les capacités de résilience, de réadaptation des acteurs de l’événementiel. Ceux ont su rebondir feront évoluer les métiers.

L’événementiel de demain ? Il ne sera pas « digital OU présentiel », mais «digital ET présentiel. » Prenons le meilleur d’hier et de demain pour inventer une nouvelle normalité.

Autres actualités séminaire


-->