Event Again & Lavorel Hotels : les solutions pour se réinventer et les perspectives pour être prêt à rouvrir !

Pour son 8ème Webinar, Event Again accueil le groupe Lavorel et On Off Events

Webinar numéro 8 du jeudi 28 janvier 2021.

L’association lyonnaise Event Again, créée en novembre 2020 pour soutenir le secteur de l’Evénementiel fait le point sur l’avancement de ses démarches auprès des pouvoirs publics.

Présenté par Frédéric Martin
Avec la participation de : Olivier Stamboul, Agence InvanhoéMarion Mary, Serge Magner TraiteurAnne Prost, Anne Prost Organisation / Fabien Duranel, Mondial EventMassot, directeur du Cirque Imagine.

Témoignages du jour :

Près d’un an après le début de la pandémie du Covid-19, la filière événementielle est au point mort. Les nombreux professionnels du secteur durement frappés par les impacts de la crise sanitaire sont profondément fragilisés. Event Again continue de se mobiliser pour défendre leurs intérêts et se félicite de l’amélioration significative des mesures de soutien.

Quelles sont les évolutions sur les aides en cours ?

S’il n’y a pas de grands changements depuis le 14 janvier, les aides se prolongent néanmoins jusqu’à fin mars, que ce soit pour le fonds de solidarité, le chômage partiel et l’exonération des charges. La prise en charge des congés payés par les salariés est quant à elle valable jusqu’au 7 mars.

A noter que pour certains, le fonds de solidarité a été versé rapidement, pour d’autres qui par exemple ont effectué la demande en décembre 2020 et qui n’ont toujours rien perçu, Olivier Stamboul les invite à se rapprocher de l’association pour faire remonter l’information.

Enfin, Event Again a formulé une demande afin qu’au niveau national, les aides perdurent 4 mois après la date de réouverture.

Sur quels médias Event Again s’appuie t’elle pour relayer l’intérêt de sa mission.

L’association a adressé un communiqué de presse à 200 journalistes engendrant de très bonnes retombées. Sensibilisés à la détresse de la filière, le journal hebdomadaire Le Progrès, la chaine de télévision BFM Lyon ainsi que Radio Scoop et La Tribune de Lyon notamment, ont consacré articles et reportages à Event Again qui gagne ainsi en visibilité et notoriété.

Event Again met à disposition les aides accessibles

Point sur les derniers rendez-vous de l’association

Laurent Wauquiez, président de la Région devrait recevoir d’ici à fin février Event Again et 2SavoyEvent. Event Again a adhéré au Medef afin de disposer d’informations plus larges et se retrouve ainsi membre du conseil d’Administration pour participer aux décisions. Les adhérents d’Event Again sont de fait adhérent du Medef. Par ailleurs, Events Again va faire partie d’une Commission de La Métropole pour préparer un planning de communication. Enfin, la CCI continue de jouer le jeu avec Event Again. Son président Philippe Valentin, défend la filière. Et le Collectif La Clé, association de lieux événementiels vient de rejoindre l’association Event Again.

 Les liens avec les Pouvoirs Publics se tissent petit à petit.

Charline Bresse-Vittoz, directrice adjointe du groupe Lavorel

Le groupe Lavorel comptent aujourd’hui 10 hôtels 4 et 5* situés en région Rhône-Alpes et en région parisienne, ainsi qu’une compagnie fluviale à Lyon, les Bateaux Lyonnais. Lavorel vient de faire la récente acquisition du Château de Ravatys, un domaine viticole de plus de 30 hectares.

 Dans ce contexte Covid-19, quel est le bilan du groupe Lavorel à ce jour ?

Les hôtels parisiens sont sinistrés. Ils sont fermés depuis le mois de mars 2020 faute de demandes. Heureusement, une bulle d’oxygène a été apportée cet été grâce aux hôtels de montagne qui ont plutôt bien fonctionné. Les hôtels de Business restent en grande difficulté. Plus de 50% du chiffre d’affaires du groupe est apporté par la partie événementiel (banquets, cérémonies, séminaires d’entreprise,…)En activité normale, Lavorel génère 55 millions du C.A. annuel avec 350 salariés en CDI pouvant monter jusqu’à 500 avec des collaborateurs saisonniers.

En raison des lourdes charges fixes et de l’absence de demandes, tous les hôtels du groupe sont à ce jour fermés (pas fermeture administrative toutefois). C’est ainsi 98% du personnel qui est au chômage partiel.

Comment le groupe hôtelier gère la crise en interne ?

Le contact est maintenu avec les collaborateurs, et des brainstormings visent à trouver des solutions et à préparer la reprise. Un dispositif de formation linguistique et métier dans le cadre du chômage partiel a été proposé et favorablement accueilli par les salariés.

Dans la mesure où ils perdent une partie de leur salaire en étant au chômage partiel et compte tenu du manque de visibilité en termes de reprise, comment Lavorel s’assure que ses salariés ne quittent pas l’entreprise pour un autre métier ?

Dans le cadre du chômage partiel, Lavorel a bien précisé que ses salariés pouvaient exercer une autre activité à hauteur de 20 heures pour compléter leur rémunération mensuelle. En outre, Lavorel s’engage et fait preuve de transparence au niveau de la situation financière de l’entreprise afin de gagner la confiance et l’engagement des collaborateurs. Jean-Claude Lavorel, président du groupe est à ce titre très impliqué à ce niveau pour rassurer, garder le lien et motiver.

Malgré l’absence de date de réouverture, Lavorel se calque sur une activité estivale 2020 dense pour envisager une reprise au printemps 2021, au moins sur les hôtels de montagne. Dans ce cas, des collaborateurs travaillant habituellement sur la clientèle Business pourraient se voir proposer un contrat de transfert sur la clientèle de montagne le temps de la saison. C’est ce qui s’est d’ailleurs passé durant l’été dernier.

Quelle approche avez-vous avec les clients ?

Lavorel garde le contact avec les clients en les tenant informés de l’évolution de l’offre. Le groupe travaille notamment sur Teletravel au travers d’une offre long séjour pour que les clients puissent télétravailler à l’hôtel, ainsi qu’au développement de team-building adaptés. Comme évoqué, le groupe Lavorel se diversifie puisqu’il a fait l’acquisition à l’été 2020 d’un domaine viticole, le château des Ravatys, situé à 45 minutes de Lyon. D’une part, ce lieu permettra la distribution de différents millésimes. D’autre part, un grand espace réceptif permettra d’accueillir des évènements jusqu’à 250 personnes.

Quel message souhaitez-vous faire adresser aux acteurs de la filière événementielle ?

Il faut être prêt pour la reprise car il y aura de la demande. Il conviendra de séduire et de se renouveler.

Comment communiquez-vous entre homologues ? Y a-t-il un collectif de l’hôtellerie ?

Les échanges entre hôteliers (groupes ou indépendants) restent informels. Il n’y a pas de collectifs pour défendre les intérêts du secteur hôtelier.
Dans la mesure où les groupes implantés dans la région font également appel à l’événementiel pour leurs offres, ils sont invités à rejoindre Event Again au même titre que le groupe Lavorel pour unir les actions et venir s’exprimer en plateau.

2ème invitée : Ophélie Naudin, dirigeante de ON OFF EVENTS

ON OFF EVENTS est spécialisée dans la gestion de projet événementiel, la régie générale et le Tour leading et qui intervient en Freelance depuis 2014.

Quelles sont les difficultés rencontrées depuis le début de la pandémie et quelle est votre vision de l’avenir ?

L’activité s’est arrêtée brutalement en mars 2020.Malgré tout, le lien est maintenu aves les clients parce que c’est important. Pour le moment, il n’y pas de demandes en présentiel. Seulement des demandes de coordination d’évenements On line et hybrides qui garantissent une sécurité sanitaire et le maintien du lien.

De quoi avez-vous besoin pour avancer ?

Surtout de la confiance qui débloquera le reste. Le monde de l’événementiel est une famille regroupant des entreprises de toutes tailles qui rencontrent les mêmes problèmes.

Les chiffres de l’association

Pour rappel, l’association Event Again a été créée en novembre 2020. Elle propose une adhésion à partir de 50€. A ce jour, elle compte une centaine d’adhérents et dispose d’un budget restant de 4177 €. L’adhésion prévoit de solliciter des subventions et lance un appel à de nouveaux adhérents pour permettre à l’association de dynamiser son action et ainsi perdurer au profit de la filière.

Event Again met à disposition les aides accessibles

Quel est le poids de la filière événementiel ?

L’association a adressé un questionnaire à ses adhérents visant à identifier leur chiffre d’affaires et leur nombre de salariés. Cette démarche a pour seul objectif de démontrer et valoriser le poids et l’impact de l’association et plus largement le secteur, auprès des institutionnels. 1/3 des répondants représentent d’ores et déjà 125 millions d’euros de chiffre d’affaires déclaré en 2019 et qui chute de près de 60% en 2020. Cette baisse s’est accompagnée de 22% de collaborateurs en moins.

Les projets pour la suite :

  • A l’instar d’un concert-test à Barcelone, expérimentation menée avec succès le 12 décembre dernier et regroupant près de 500 personnes (tests obligatoires à l’entrée et aucune distanciation sociale), Event Again prévoit d’organiser un évènement-test regroupant toute la chaine évènementielle. Tout l’enjeu sera de démontrer que cela fonctionne aussi.
  • Application mobile « Super connectR » : Damien Armenté, a proposé d’accompagner l’association Event Again bénévolement en proposant son application pour favoriser la mise en lien entre les adhérents, et offrir de l’information.

L’agenda des actualités de l’événementiel au sens large avec Event Again 

Inscrivez-vous à ce formulaire pour recevoir les informations exclusives aux professionnels business de l’événementiel :
Vous souhaitez rejoindre Event Again et être adhérent ?
Contactez eventagain.asso@gmail.com

Jeudi 11 février à 14h00

Autres actualités séminaire


-->