La reprise du Château des Comtes de Challes par la famille Trêves est un pari ambitieux, que ces entrepreneurs courageux, n’ont pas hésité à relever, en proposant le cadre magnifique d’un château restauré, une table reconnue par les guides… Le tout à un prix très abordable.

La famille Trèves a marqué l’histoire de l’hôtellerie savoyarde quand la grand-mère Marie Louise Devouassoux s’installe en 1946 à Courchevel 1850, dans le premier hôtel de la station faisant office de poste et de lieu de culte, devenu depuis l’hôtel Les Grandes Alpes, toujours propriété de la famille. C’est une nouvelle page de l’histoire de la région que les Trèves  proposent aujourd’hui de tourner, et en famille bien sûr, puisque c’est le ciment de leur reussite.

 

Rénovation High Tech


Image

Placé hier sur la route des invasions, le Château des Comtes de Challes est situé à un carrefour stratégique entre Lyon, Genève, le Massif Alpin et l’Italie. Les nouveaux châtelains veulent y attirer hommes d’affaires et touristes à la recherche d’un cadre authentique. Pour la restauration du site, le bon goût est de rigueur, la pierre a refait son apparition, le superbe plafond à caisson domine les convives de la grande salle à manger et un parquet à la française mariant trois essences de bois, orne la salle de réception. Dans les étages, les 54 chambres et suites ont toutes une décoration particulière faite de mobilier chiné, Elles sont malgré tout pratique, les occupants bénéficient gratuitement d’un accès internet haut débit wifi. Côté séminaires, les 5 salles peuvent accueillir de 6 à 150 personnes et ont été aménagées pour recevoir les séminaires les plus exigeants en matière d’équipement High Tech.

 

Jouez, planez, déstressez


Image  

Il y a bien sur la proximité des montagnes et du lac d’Aix les Bains qui permettent de proposer une palette d’activité et de jeux ludiques pour animer un séminaire. Mais le Château a bien d’autres atouts. Il y a bien sûr, le Casino de Challes les eaux à deux pas du château, idéal après une journée de travail ou les thermes et leurs massages à la carte, capables à détendre n’importe quel cadre stressé. Le meilleur reste pour la fin. Qui ne serait pas impressionné par un survol en planeur du Mont Blanc ? Un passionné d’aviation René Dousset, ami de la famille a élu son QG au château. Du terrain tout proche, vous vous envolez dans le plus beau moto-planeur du monde : un stemme S 10 VT. Image Un vol féérique au sommet de l’Europe. Au retour, vous gouterez encore mieux la cuisine des Comtes de Châles, Une cuisine de bête à concours, qui gagne des clients chaque année. Il y a tout d’abord Guillaume Laudren, pâtissier, finaliste aux championnats de France de pâtisserie en 2007. David Allessandria,  second de cuisine et deuxième prix du concours Saint Honoré. Enfin, le chef  Pascal Colliat, un vieux routard des tables étoilés, coup de cœur du Bottin Gourmand et guides touristiques, qui fait partie des 33 candidats sélectionnés au grand oral à la Sorbonne parmi 400 prétendants, pour être finaliste du concours des Meilleurs Ouvriers de France. Les musts incontournables : le foie gras poêlé en millefeuille aux pommes acidulées et litchis et coulis de noix de coco, pointe de citron vert, et le Pigeon en croute de beaufort moelleux aux petits pois et risotto aux amandes. De quoi ravir les clients.

Avec 15 000 nuitées et 33 000 repas servis l’an dernier, la famille Trêves est  en passe d’écrire une nouvelle page de l’histoire de l’hôtellerie alpine, une page pleine vie et de passion.