Le point événementiel avec l’Office du Tourisme de Lyon / ONLYLYON

Nouveau modèle économique des professionnels du tourisme d’affaires.

Une nouvelle session d’information d’Event Again s’est déroulée ce jeudi 14 janvier à 14h dans un nouveau décor sous la régie d’Eurosono.
Plus que jamais, l’association poursuit sa mission de répondre aux problématiques des organisateurs d’événements au sens large et de faire entendre ses revendications auprès des pouvoirs publics.

Présenté par Frédéric Martin, avec la participation de :

Pour ce rendez-vous, vous avez pu poser vos questions par l’intémerdiaire de l’association Event Againeventagain.asso@gmail.com )

  • Quelles sont les récentes actions menées par le collectif Event Again ?
  • Invité du jour : Monsieur François Gaillard, directeur général de l’Office du Tourisme de Lyon / ONLYLYON Tourisme et Congrès
  • Dernières évolutions en matière d’aides pour les professionnels de l’événementiel 

Votre replay Event Again

Invité du jour : François Gaillard, directeur général de l’Office du Tourisme de Lyon / ONLYLYON Tourisme et Congrès

Le monde continue de subir de plein fouet la pandémie du Covid-19 avec pour conséquences, crises économiques et sociales inédites. 2021 commence comme a terminé 2020, et pour le secteur de l’événementiel si durement touché, l’association Event Again continue de se mobiliser pour informer et défendre les intérêts de tous les acteurs du secteur.

Où en est l’association Event Again depuis sa création ?  

Depuis sa création en novembre 2020, l’association compte désormais une centaine d’adhérents issus du secteur de l’événementiel avec un budget de 10000 €.
L’association vient d’adresser un questionnaire à ses adhérents visant à identifier leur chiffre d’affaires et leur nombre de salariés. Cette démarche a pour seul objectif de démontrer le poids et l’impact de l’association et plus largement le secteur, auprès des représentants. A mi-janvier, on notait 1/4 des répondants pour 150 millions d’euros de chiffre d’affaires. Un poids non négligeable… Les résultats finaux seront communiqués lors d’un prochain Webinar.

 

Quelles sont les récentes actions menées par le collectif Event Again ?

Rencontre avec la Métropole de Lyon

D’une part l’association a été reçue à la Métropole de Lyon par Emeline Baume, 1ère Vice-présidente de la Métropole de Lyon (Économie, emploi, commerce, numérique et commande publique) et Hélène Dromain, 22ème Vice-présidente de la Métropole de Lyon (Coopération européenne et internationale et tourisme).

On soulignera un accueil chaleureux et une vraie écoute des problématiques évoquées. Event Again a insisté sur l’importance d’annoncer le plus en amont possible les dates de réouverture afin que chacun puisse s’organiser. Même si les acteurs de l’événementiel savent se montrer réactifs, ils subissent trop de fermetures ou de réouvertures annoncées la veille pour le lendemain, engendrant pertes de temps et d’argent. Un vrai accompagnement de la reprise est sollicité !

Sur le plan financier, il est demandé une exonération de la CSE sur 2021. La Métropole répond que cela ne dépend pas d’elle mais de l’Etat. La demande est néanmoins transmise.

La Métropole évoque par ailleurs sa volonté de s’engager sur le Label Sérénité lancé par l’Office du Tourisme de Lyon / ONLYLYON Tourisme et Congrès, sous l’égide de son président, François Gaillard. Emeline Baume devrait venir assister à l’un des Webinar de l’association Event Again.

Rencontre avec la direction de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne.

D’autre part, Blandine Vignon, Directrice des Relations et la Communication Institutionnelle de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne, Philippe Valentin, son président et Céline PARAVY-ATLAN, fondatrice de MaPièce, ont convié en tant qu’élus, l’association Event Again à la Préfecture de Lyon. Accueillie par la Préfète, secrétaire Générale de la Préfecture du Rhône Cecile Dindar, le sous-préfet Clément Vivès, secrétaire Général Adjoint de la Préfecture du Rhône et Laurent Badiou, Directeur Entreprises Emploi Économie, l’association a reçu un bel accueil et une grande écoute.

Devant un état des lieux décourageant, avec – 80% de CA pourl’événementiel, le moral des entreprises et de leurs salariés n’est pas au beau fixe.

Event Again réitère sa demande d’être consultée sur les modalités de réouverture, de pouvoir participer au processus de reprise le cas échéant et au déploiement des procédures des gestes barrières. Le secteur événementiel sait faire.

Pour soutenir une reprise qui sera probablement progressive, Event Again formule plusieurs demandes :

  • Le maintien des aides existantes et de les annoncer, non au mois le mois comme c’est le cas actuellement, mais avec plus d’avance pour permettre au secteur d’anticiper et de s’organiser.
  • Le rehaussement du Fond de Solidarité pour couvrir les charges.
  • La création d’une incitation fiscale pour les dépenses de l’évènementiel, qui permettrait d’être un bon levier pour les entreprises.

En outre, dans la cadre de la Campagne de vaccination nationale, Event Again rappelle qu’il est possible de s’appuyer sur la filière événementielle qui est capable de le faire à grande échelle, c’est son métier d’organiser.

La plupart de ces demandes ont été transmises par écrit dans un document signé par Philippe Valentin, à Olivier Dussopt, Ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance chargé des comptes publics.
Enfin, Event Again demande à l’Etat d’une obligation de résultats sur le sujet de la vaccination. Marion Mary et Olivier Stamboul ajoutent qu’ils n’ont toujours pas de retour de Laurent Wauquiez, président de la Région.

Y a-t-il d’autres initiatives encours ?

En effet, Event Again s’est unie à UPSE et 2SavoiEvents (73 et 74). C’est d’ailleurs Laurent Wauquiez qui a suggéré cette union pour ensuite les aider.

Une action nationale pourrait avoir lieu le 2 février 2021 après-midi dans 15 villes de France dont Lyon. L’association Event Again sera présente avec ses partenaires dont l’UPSE et 2SavoiEvents, sous l’autorité de l’UNIMEV et du SYNTEC.

Objectif : Mobiliser et lancer un SOS au Gouvernement.  Cet événement reste à confirmer.

Invité du jour : Monsieur François Gaillard, directeur général de l’Office du Tourisme de Lyon / ONLYLYON Tourisme et Congrès

François Gaillard félicite l’association Event Again pour son initiative qui « fait du bien » dans la période actuelle. Elle apporte un vent d’optimisme.

Quel est votre bilan 2020 ?

« 2020 :  pour la place de Lyon, « nous sommes sinistrés ». Après 15 années de développement de la destination de Lyon « Affaires et agréments », et après deux très bonnes années, le résultat affiche 60 à 90% de chiffres en moins.
2021 commence mal avec des perspectives compliquées. »

Comment est envisagée la reprise ?

Depuis le premier confinement, les équipes préparent l’après et sont prêtes à jouer leur rôle de « booster ». A souligner un travail tout azimut, avec des données qui changent à tout moment. Pour faire face, beaucoup de plans d’actions sont préparés et rangés dans des «tiroirs » prêts à ressortir le cas échéant pour soutenir la reprise. A titre d’exemple, une grande campagne a été préparée (plan média) pour soutenir l’hôtellerie calée sur la reprise potentielle des restaurants mais tout a été stoppé au dernier moment. L’action est néanmoins prête à être déployée dès qu’une date sera annoncée.

François Gaillard indique qu’il n’a jamais été investi autant d’argent pour soutenir la destination en termes de communication.

Il a été créé une Charte Sérénité pour garantir des conditions optimales et ainsi assurer le parcours clients dans la filière. Le Label a été reçu par plus d’un millier d’entreprises. La priorité a été de labeliser les commerces, hôtels et restaurants mais reste est ouverte à tous.

Pour adhérer à la Charte Sérénité et recevoir le label : https://www.charteserenite.com/

L’Office du Tourisme de Lyon / ONLYLYON Tourisme et Congrès travaille également sur une Charte de l’hôtellerie visant à alléger les conditions générales de vente de l’offre Tourisme d’Affaires (évènements de plus de 100 personnes).

Ne faudrait-il pas proposer une instance départementale et régionale qui permette d’étendre le dispositif Sérénité ?

Bien évidemment, plus les clients seront confrontés au même univers graphique, plus la démarche sera efficace. « On serait très ouvert à l’élargir au moins au niveau Auvergne-Rhône-Alpes ». François Gaillard en appelle à M. Wauquiez.

Quelque chose de positif peut-il ressortir de cette crise ?

Oui ! Lyon, ville de Congrès, a un rôle à jouer lors de la reprise. Cette crise va être une opportunité. Nous observons des changements dans la filière Mice au niveau de la structure, de la taille des événements notamment. La crise sanitaire incite/va inciter les entreprises à faire des évènements plus petits, à taille humaine et par filière. Lyon est idéale, ce qui va lui permettre de se positionner sur ce segment.

En outre, les évènements vont devenir hybrides puisqu’ils conjugueront présentiel et virtuel. Ils coûteront moins chers et seront plus responsables. Lyon aura un vrai rôle à jouer dans l’accompagnement des événements.

Le point sur les dernières évolutions en matière d’aides pour les professionnels de l’événementiel  

A noter une rentrée 2021 particulièrement chargée en Droit du Travail. Toutes les organisations syndicales sont sur le pont.

Jean-François Métral, Président du Tribunal de Commerce de Lyon et Yunah Dumontet, Cabinet AKLEA  informent sur les aides concrètes qui évoluent en permanence. Ils s’expriment le jeudi 12 janvier, quelques heures avant les nouvelles annonces des Ministres M. Castex et M. Véran. La plupart des demandes de la filière ont ainsi été entendues :

  • Le fonds de solidarité devrait accompagner la filière le temps de la crise et même quelques mois de plus pour s’assurer de la pérennité des entreprises soutenues depuis des mois.
  • La prolongation, tant que nécessaire, du fonds de solidarité rénové (15% du CA N-1 pour les entreprises perdant entre 50 et 70% de CA, 20% pour celles perdant plus de 70% de CA) et son extension aux entreprises des secteurs S1bis jusqu’alors exclues.
  • La mise en place pour les grandes entreprises (dont le CA mensuel est supérieur à 1 M° d’€, plafond de CA indemnisé par le FDS) d’un dispositif complémentaire au FDS de prises en charge des charges fixes.
  • La poursuite des exonérations de charges patronales.
  • Le report « de droit » d’un an supplémentaire des PGE (franchise de 24 mois).
  • Examen favorable de manière personnalisée par les banques concernant les demandes de moratoires ou reports d’échéances d’emprunts au-delà de mars 2021.
  • Possibilité de différer l’amortissement comptable des biens sous-utilisés en 2020.
  • Mise en place très rapidement de prêts participatifs préservant les fonds propres des entreprises (pour un montant total de 20 milliards d’€)

Calcul des pertes de chiffre d’affaires et activité partielle :

Précision pour la référence de calcul des pertes de CA (fonds de solidarité et activité partielle), seront pris en compte, comme en 2020, les chiffres d’affaires 2019, et vous pourrez chaque mois choisir la méthode de calcul la plus favorable : soit le même mois 2019, soit votre CA moyen mensuel 2019.

Concernant l’activité partielle, nous allons continuer à travailler, car en l’état, seules les entreprises accusant une perte de CA supérieure à 80% continuerait à bénéficier du dispositif sans reste à charge à partir du 1er mars 2021, ce seuil étant trop élevé et contreproductif. Les autres se verraient appliquer un reste à charge de 15% à compter de cette date.

L’agenda des actualités de l’événementiel au sens large avec Event Again 

Inscrivez-vous à ce formulaire pour recevoir les informations exclusives aux professionnels business de l’événementiel :
Vous souhaitez rejoindre Event Again et être adhérent ?
Contactez eventagain.asso@gmail.com

Autres actualités séminaire


-->