Organiser une activité de groupe au sein d’un séminaire peut parfois s’avérer un véritable casse-tête ; plus le groupe est important, plus les personnalités risquent de ne pas se reconnaitre dans une activité typée sport, ou culture. Pour certains, faire du canyoning, par exemple, peut vite tourner au cauchemar.

De la diversité naît la qualité

    Chez Takamaka, pas question de laisser de côté ceux qui n’aiment pas le sport. Et pourtant, difficile de trouver des responsables plus physiques ! Guides de haute montagne, moniteurs de ski ou de parapente, de raft, de VTT, ils ont cependant bien compris qu’il ne suffisait pas d’articuler une activité autour d’un défi sportif.

Takamaka, c’est un des plus grands canyons de l’île de la réunion, et c’est aussi le pari de deux passionnés de sport,  Alain Faure et Laurent Lapeyre. En 1994, à Annecy, ils créent la première mouture, essentiellement réservée aux particuliers. Et puis, petit à petit, les entreprises s’adressent à eux pour organiser des activités au cours de leurs séminaires. Rafting, VTT, randonnées thématiques et courses d’orientation, le décor Savoyard se prête à la perfection à ce type d’organisation. Takamaka grandit, s’étend sur Aix les Bains et les pays du Léman, et les entreprises deviennent la première clientèle du groupe, loin devant les particuliers. Aujourd’hui, 11 personnes travaillent à plein temps dans les 4 centres, plus les guides, moniteurs, instructeurs et autres sportifs. Sportifs ? Oui, mais pas seulement. Pour ceux que le côté physique rebute, Takamaka organise d’autres incentives plus douces, plus tranquilles, mais tout aussi ludiques. Le maître mot reste le challenge, bien sûr, mais articulé cette fois ci autour de thèmes plus culturels. Ainsi, les rallyes pédestres au cœur des vieilles villes permettent de découvrir l’histoire et les charmes d’un centre ville historique autour d’énigmes, d’épreuves et de surprises qui satisferont tous les participants.

« Mettre quelqu’un en situation d’échec est impensable »

Afin d’éviter toute problématique liée à l’aspect parfois trop physique de certaines activités, les membres de Takamaka ont imaginé et organisé d’autres possibilités originales, comme la « fondue sous-terre ». Bienvenue dans les cavernes ! Au terme d’une balade dans un dédale d’excavations féériques, vous sablerez le champagne et dégusterez une fondue Savoyarde dans le ventre de la montagne, à la lueur des bougies. Il y aura même un accordéon, histoire sans doute de faire résonner les veilles pierres, mais surtout pour vous faire danser après cette promenade originale et cavernicole. Si toutefois vous pouvez danser après une fondue !

Les membres de Takamaka se définissent par un même état d’esprit : gentillesse, disponibilité, gaieté. Ils organisent des activités séminaires pour des groupes pouvant aller jusqu’à 300 personnes. Sportifs ? Certainement. Mais pas seulement.

Site web:   http://www.takamaka.fr

 

Pascale Godin